Suivi météorologique

Cette rubrique de  suivi météorologique  est mise à jour lorsque l’actualité le nécessite. Si un suivi est en cours, vous observez alors un point rouge « en cours » clignotant , sinon, rien ne s’affiche dans la rubrique. Les informations sont mises à jour régulièrement en cas de  périodes d’intempéries  (fortes précipitations, neige, verglas, tempête, vent fort, orages, etc.) ainsi que pour des périodes présentant de  fortes anomalies thermiques  (canicules et vagues de froid notamment) . Vous pouvez retrouver les archives passées plus bas, dans la rubrique « anciens suivis ». 

Nous essayons le plus possible d’alimenter cette rubrique avec les  relevés de nos stations  de mesure, que nous complétons avec les réseaux d’ Infoclimat  et de  Météo-France . Il en va de même avec les  médias  qui sont au maximum issus de nos sorties sur terrain et qui  ne sont pas libres de droit . Bien sûr, vous pouvez également contribuer au fonctionnement de ce suivi avec vos clichés et autres informations  en prenant contact avec nous .

AUCUN SUIVI EN COURS

Pas toucher cette section !

ANCIENS SUIVIS
02 et 03 janv. 2024
03/01 à 18 h 00 | Comme prévu l’agitation est actuellement à son maximum avec le passage sur la région de puissantes averses instables et orageuses. De la foudre est en ce moment détectée tandis que le vent atteint 92 km/h à Bussang (88), 105 km/h au Haut-du-Tôt (88) et 106 km/h au Refuge du Sotré à 1200 mètres d’altitude. Il faudra encore patienter une bonne heure pour voir les éléments se calmer petit à petit. 

03/01 à 13 h 45 | Le vent se renforce sur la région et a atteint 80 km/h il y a quelques minutes à Luxeuil-les-Bains (70), 95 km/h à notre station du Ballon d’Alsace (68). Les averses se multiplient et tendent à devenir marquées. La prudence s’impose entre 16 et 19 heures où l’agitation sera maximale.

 

03/01 à 10 h 00 | Les précipitations nous offrent un peu de répit ce matin avec la mise en place d’un régime d’averses. Notre station de Riervescemont (90), dans le massif du Ballon d’Alsace, a enregistré 71,0 mm pour la journée d’hier. Les niveaux des cours d’eau restent comparables à ceux d’hier soir tandis que de nouvelles averses plus musclées sont à prévoir à compter du milieu d’après-midi. On se méfiera alors également du vent qui pourrait souffler jusqu’à 100 km/h en plaine et 130 km/h sur les sommets.

 

02/01 à  22 h 30 | Le vent atteint son paroxysme ce soir avec des rafales mesurées à 153 km/h au Petit Ballon (68),  146 km/h au Markstein (68) tandis qu’à plus basse altitude, nous avons relevé 84 km/h à notre station de Vieux-Moulin (88). Le vent va légèrement faiblir pour la nuit, de même que les précipitations. Les cours d’eau sa stabilisent en montagne après 20 heures de précipitations continues et des cumuls dépassant parfois les 80 mm

 

02/01 à 19 h 30 | Les pluies faiblissent un peu et adoptent un caractère intermittent en plaine. En montagne, les cumuls depuis la nuit dernière atteignent 80 mm au lac d’Alfeld (68), 60 mm à Rupt-sur-Moselle (88), 56 mm à Kruth (68) ou encore 43 mm à Gérardmer (88). Les températures sont en hausse avec 5 °C à 1000 mètres et plus de 10 °C en plaine. Les cours d’eau poursuivent leur hausse, au même rythme depuis ce matin.

 

02/01 à 16 h 20 | Les cumuls de précipitations dépassent ponctuellement les 50 à 60 mm depuis la nuit dernière. La Moselle est en crue, ici en vidéo du côté de Rupt-sur-Moselle (88). Le vent continue de dépasser les 100 km/h en rafales sur les crêtes.

 
 
02/01 à 13 h 45 | Les pluies se poursuivent sur la région, toujours plus intenses sur le sud où les précipitations atteignent les 40 mm sur les 12 dernières heures entre Rupt-sur-Moselle (88) et le massif du Ballon d’Alsace. Les cours d’eau commencent à réagir et la Moselle a ainsi été placée en vigilance jaune par les services de Vigicrues. Le vent reste très sensible avec 111 km/h sur la dernière heure au Haut-du-Tôt (88).
 
02/01 à 10 h 05 | Le front est déjà bien installé sur la région depuis le milieu de nuit. Comme prévu ce sont surtout les Vosges du sud qui sont particulièrement touchées par ces pluies abondantes. Pour rappel, les cumuls pourraient y dépasser les 100 mm d’ici à ce soir et plus de 150 mm d’ici à demain soir. Une forte réaction des cours d’eau est ainsi attendue avec un pic de cru prévu la nuit prochaine en montagne. Le vent associé aux précipitations fait également parler de lui et pas seulement sur les crêtes avec 74 km/h à Bussang (88) sur ma dernière heure par exemple.
30 nov. - 1er déc. 2023

09 h 55 | Il faut être suffisamment à l’est ou au nord pour voir les flocons tomber en ce vendredi matin. La situation est en effet assez atypique puisqu’il pleut à la Bresse (88) ou Bussang par exemple (88) à des altitudes parfois supérieures à 600 mètres alors que plus au nord, notre adhérent Patrick D. relève 1 cm de neige fraîche à Fraize (531 m). C’est également le cas en Alsace avec 3 à 4 cm du côté de Muhlbach-sur-Munster (526 m). Même à plus basse altitude, le vignoble s’est également paré de blanc, ici du côté de Scharrachbergheim (67). Plus au sud en revanche, la neige n’a pas encore pris le relais sur Altkirch (68) par exemple.

VENDREDI 01 DECEMBRE 06 h 45 | Des précipitations persistent sur l’Alsace ce matin tandis que l’air froid fait son retour du nord au sud de la région. Ainsi il neige jusqu’en plaine entre Colmar (68) et Sélestat (67) par exemple. Le retour des flocons est également imminent sur Mulhouse (68). Il est donc possible de voir les sols blanchir et d’accumuler ponctuellement jusqu’à 2 ou 3 cm. Plus à l’ouest, dans les Vosges, c’est en revanche de la pluie ; il fait 2 °C à Remiremont (88) contre 0 °C en plaine d’Alsace.  

JEUDI 30 NOVEMBRE 17 h 35 | La douceur est quasiment à son paroxysme sur la région avec globalement 0 à 1 °C sur les crêtes au-dessus de 1000 mètres et un très faible gradient thermique par rapport aux secteurs de basse altitude où il fait généralement 1 à 3 °C sous 400 mètres d’altitude. Les pluies et le vent ont été plutôt discrets jusqu’à maintenant, permettant de conserver le manteau neigeux quasiment en l’état par rapport à hier.
 
Les hauteurs de neige atteignent ce soir une moyenne de 30 à 40 cm à 1200 mètres. Rapporté à la moyenne de l’enneigement des 30 dernières années, réalisée sur différents points de mesure, cet enneigement au 30/11 est plus qu’acceptable puisque l’enneigement normal à cette altitude est de 15 à 20 cm en cette saison. A plus basse altitude, l’enneigement à 800 mètres est là aussi plus important que la moyenne de ces 30 dernières années.

15 h 05 | Toutes les stations de la région, quelque soit l’altitude, affichent désormais une température positive. Le redoux est donc bien en place mais les impacts sur le manteaux neigeux sont pour le moment assez limités compte tenu d’un vent très discret et de précipitations pluvieuses qui se cantonnent surtout sur le sud de la région. Les températures vont continuer leur progression jusqu’en soirée.

12 h 40 | Comme prévu l’air doux s’infiltre sur la région et le dégel est en cours jusque sur les plus hauts sommets. A la mi-journée c’est donc la pluie qui prend le relais à toutes les altitudes. Il fait 0 °C à 1200 mètres (en hausse), généralement de 1 à 3 °C en plaine. Avant la pluie, il a été relevé 3 cm à Bruebach (68 – 330 m), 5 cm à Lucelle (68 – 670 m), ponctuellement jusqu’à 5 cm également dans les Vosges saônoises au-dessus de 500 mètres.

09 h 35 | Les précipitations se cantonnent pour le moment sur le sud de la région et ont du mal de progresser vers le nord. En Alsace, le temps reste sec et froid au nord de Colmar (68). Il neige sur Mulhouse (68) mais sans tenue au sol. Il faut monter au-dessus de 400 mètres pour voir les sols blanchir, c’est le cas ici du côté de l’aérodrome de Belfort-Chaux (90 – 410 m). Il fait -2,5 °C au Ballon d’Alsace (1137 m), en hausse rapide.

07 h 50 | Seul le Sundgau (extrême sud de l’Alsace) demeure pour le moment sous des précipitations consistantes comme ici du côté de Lucelle à plus de 600 mètres d’altitude. Le thermomètre y affiche -1 °C et la couche de neige pourrait bien y atteindre 5 à 10 cm d’ici à la mi-journée.

06 h 35 | Les premières précipitations ont commencé à toucher la région il y a un peu plus d’une heure. Les intensités demeurent pour le moment faibles à modérées, si bien qu’il pleut sous 300 mètres. Un renforcement des précipitations est toutefois attendu mais il n’est même pas certain que la neige se manifeste en plaine haut-rhinoise en raison de températures déjà positives. Il fait -4 °C au Ballon d’Alsace (1137 m), -1 °C à Aubure (801 m), 0 °C à Munster (68) et Belfort (90), 2 °C à Colmar (68).

MERCREDI 21 h 10 | La perturbation qui nous concernera demain est actuellement sur l’ouest et le centre de la France. Elle tend à lentement remonter et nous touchera à compter de 4 heures du matin avec les premières chutes de neige jusqu’en plaine (68/70/88/90). En attendant, il fait -4 °C à 1200 mètres, -2 °C à Gérardmer (88), 0 °C à Epinal (88) et Luxeuil-les-Bains (70), 1 °C à Mulhouse (68).

La dernière couche de neige au sol dans le Haut-Rhin en novembre remonte à 2015 avec 3 cm mesurés à l’aéroport de Bâle-Mulhouse (68) par exemple. Pour cette même localité, la dernière fois qu’il y avait eu 10 cm avant même le début de l’hiver (qui a lieu météorologiquement le 01/12), ce fût en 2010.

27-28 novembre 2023

10 h 30 | Le refroidissement s’est bien mis en place et on retrouve désormais des températures négatives dès 600 mètres d’altitude. Les flocons tombent à nouveau jusqu’en fond de vallée mais les averses tendent toutefois à se raréfier. Il fait -4 °C à 1200 mètres. La station du Gaschney (990 m) s’est réveillée ce matin sous 20 cm de neige fraîche. Les arbres déchargés de leur neige mettent en évidence le petit redoux nocturne tandis que les flocons sont de retour depuis l’aube.

06 h 45 | Les températures ont atteint leur maximum entre 4 et 5 heures avec un peu plus de 2 °C à Gérardmer (675 m) ou encore 0 °C au Ballon d’Alsace (1153 m). La limite pluie-neige est donc temporairement remontée jusqu’à 1000 mètres et est actuellement en baisse.

Nos relevés pluviométriques en vallée affichent jusqu’à 30,0 mm à Riervescemont (90) et laisse donc penser qu’il est tombé 30 à 40 cm de neige fraîche au Ballon d’Alsace sur l’ensemble de l’épisode. Il en est de même pour le secteur du Hohneck. Plus bas, la couche de neige s’est surtout tassée et l’enneigement est généralement continu dès 500 mètres d’altitude.

LUNDI 27 NOVEMBRE : EPISODE NEIGEUX

22 h 30 | Les précipitations adoptent désormais un caractère intermittent sous des températures en hausse : il faut monter à 800 mètres pour retrouver une température de 0 °C côté vosgien, plutôt 900 mètres versant alsacien. Au final, il est tombé 15 cm à la Bresse (772 m) et environ 20 cm du côté du Ballon d’Alsace (1153 m).

Pour les prochaines heures, la limite pluie-neige devrait ponctuellement remonter jusqu’à 1000 mètres en cours de nuit avant de voir les flocons revenir à 600 mètres en fin de nuit. 

20 h 40 | Les précipitations se poursuivent en montagne mais comme prévu, la température remonte progressivement et la pluie a souvent remplacé la neige sous 500 mètres. Le point sur la situation à 20 heures avec le tableau ci-dessous (source meteociel).

Le blizzard règne sur les crêtes avec d’importantes congères et un ressenti souvent inférieur à -10.

18 h 35 | Les précipitations se poursuivent sur la région avec une limite pluie-neige toujours autour de 400 mètres. La tenue se fait cependant difficile. Plus en altitude, il est tombé 8 cm à la Bresse (772 m) depuis le milieu d’après-midi d’où notre internaute Valérie D. nous a envoyé ce cliché. On relève également 5 cm de neige fraîche du côté de Bussang (615 m).


Les températures demeurent stables : il fait -2 °C au Champ-du-Feu à 1065 mètres, -0,5 °C sur le plateau des mille étangs à 750 mètres d’altitude ou encore 3 °C à Guebwiller (68 – 273 m) sous la pluie.

16 h 30 | Les précipitations ont bien gagné en vigueur ces dernières heures et vont encore se renforcer avec le plus gros du front. Il neige encore temporairement jusqu’à basse altitude avec une tenue au sol généralement dès 400 mètres. C’est le cas encore dans l’ouest vosgien, sur les hauteurs de Neufchâteau (col de la Main Noire, 424 m), ici avec cette photo de notre internaute Anthony C. que nous remercions.

Sur Gérardmer (670 m), nous mesurons 2 cm de neige fraîche sur la dernière heure tandis que l’isomètre 0 °C se maintient autour de 700 mètres d’altitude.

13 h 20 | Nous observons actuellement de la neige dans le nord de la région et à basse altitude du côté de Phalsbourg (57 – 320 m) mais par une température positive. Un peu plus au sud, nous relevons 2,0 °C à notre station de Vieux-Moulin (88 – 404 m) où il neige également sans tenue au sol.

L’accentuation des précipitations en montagne est imminente où les conditions sont réunies pour une bonne tenue au-dessus de 600 à 700 mètres jusqu’en fin d’après-midi.

Avant le début de cet épisode neigeux, la couche de neige au sol est de 6 cm du Haut-du-Tôt (805 m), 10 cm à la Bresse (772 m), 20 cm au col du Bramont (955 m) et au Ballon d’Alsace (1137 m).

11 h 35 | Les premières précipitations ont commencé à toucher la région il y a une heure avec quelques flocons. Les intensités les plus marquées sont aux portes du département vosgien et progressent vers l’est. La tenue autour de 400 mètres d’altitude s’annonce très temporaire avec des températures déjà positives à cette altitude. Il fait généralement 0 °C à 600 mètres, -3 °C à 1200 mètres. 

07 h 30 | La perturbation des prochaines 24 heures aborde actuellement les Ardennes et va nous concerner à compter de la fin de matinée. Pour rappel, il est temporairement prévu un peu de neige jusqu’à 300/400 mètres d’altitude avant une remontée de la limite pluie-neige autour de 600 mètres dans l’après-midi et jusqu’à 800 mètres la nuit suivante avec des quantités parfois supérieures à 20 cm au-delà de cette altitude.

En attendant, le ciel est généralement couvert sur la région et nous relevons 2 °C à Muhlbach-sur-Munster (68), 0 °C à Fraize (88) et Rupt-sur-Moselle (88), -1 °C à Ventron et -3 °C au Ballon d’Alsace (1137 m).

16-17 novembre 2023

06 h 50 | Avec 101 mm sur les 24 dernières heures à Riervescemont (90) et 82 mm au lac d’Alfeld (68), cette perturbation Frederico nous aura apporté des quantités d’eau plus importantes que prévu. Dans le bassin versant de la Meurthe, placée en vigilance orange cette nuit, nous avons relevé 30 mm du côté de Fraize (88). Le niveau de cette rivière est encore en hausse et devrait l’être jusqu’en fin de matinée.

Ce matin c’est un régime d’averses qui prend le relais dans une ambiance rafraîchie. Comme prévu, la neige est donc de retour au-dessus de 1000 mètres.

22 h 30 | Les précipitations les plus intenses sont désormais concentrées en Allemagne. Un refroidissement est en cours avec des averses qui se mettent en place, permettant à la neige de revenir sur les sommets. Les pluies ont été copieuses, souvent supérieures à 40 mm/6h en montagne. Certaines stations approchent ainsi les 500,0 mm d’eau depuis le début du mois, des valeurs inédites sur une période aussi courte. 

Les cours d’eau de montagne vont progressivement redescendre, parfois aussi vite qu’ils ont gonflé. Le niveau de la Meurthe reste en revanche à surveiller de très près avec le pic de la crue attendu en fin de nuit pour Saint-Dié-des-Vosges et Raon l’Etape notamment.

Côté vent, là aussi l’heure est à l’accalmie bien que quelques fortes rafales persistent encore entre 70-90 et 68. Comme souvent, c’est au Markstein (1187 m) que les rafales ont été les plus fortes avec 143 km/h. On peut aussi noter une rafale à 155 km/h chez nos voisins allemands sur le sommet du Feldberg (1493 m).

21 h 35 | La région est dans la dernière heure d’intenses précipitations. Sur les 6 dernières heures nous relevons un incroyable 82 mm à Riervescemont (90) – ce qui correspond à un mois de précipitations en plein été. Nous relevons également 49 mm à Rupt-sur-Moselle (88) et 45 mm à Ventron (88). 

Le vent est également dans sa dernière heure de rafales violentes avec 92 km/h à Mulhouse (68) et 87 km/h à Luxeuil-les-Bains (70) par exemple. 

20 h 00 | Le gros des précipitations touche en ce moment la région et va persister au moins jusqu’à 22 heures. Les quantités dépassent déjà les prévisions, notre station de Rieverscemont (90) atteint les 60 mm d’eau sur les 6 dernières heures ! La réaction des torrents de montagne est parfois spectaculaire.

18 h 05 | La crue de la Meurthe devrait atteindre son paroxysme en cours de nuit avec une hausse d’un mètre par rapport à son état actuel à Saint-Dié-des-Vosges par exemple. Elle devrait ainsi atteindre une crue quinquennale, c’est-à-dire qu’elle a une probabilité de 20% de se produire tous les ans. Le niveau de la crue du 16 décembre 2011 en lien avec la tempête Joachim devrait ainsi être dépassé par exemple.

17 h 30 | Le front est désormais bien installé sur la région. Le vent s’est renforcé et dépasse désormais les 100 km/h sur les crêtes. Côté pluie, nous relevons généralement entre 10 et 18 mm sur les trois dernières heures en montagne. C’est cependant entre 19 et 22 heures que les précipitations s’annoncent les plus importantes avec parfois plus de 10mm/h. Les réactions des cours d’eau s’annoncent marquées, ce pourquoi la Meurthe a été placée en vigilance orange pour une crue importante cette nuit. Pour la Moselle et la Moselotte, bien qu’une réaction est attendue, elle ne s’annonce pas aussi forte qu’en début de semaine ; ce sont surtout des torrents et ruisseaux qu’il faudra se méfier.

14 h 05 | Le vent commence à se renforcer en montagne avec 93 km/h du côté du Ballon de Servance (1213 m) par exemple. Cette journée de jeudi sera la 25e consécutive avec précipitations à la station Météo-France de Kruth (68). Toutes saisons confondues, c’est une série inédite qui est en cours depuis l’ouverture de la station en 1967. L’année 2011 est battu ; elle avait en effet connu deux séries de 23 jours consécutifs en février et en décembre. 

11 h 50 | La trajectoire de la dépression Frederico a fortement évolué dans les modèles de prévisions sur les 24 dernières heures. Actuellement présente sur l’ouest de la France, la perturbation va toucher la région ce jeudi soir entre 16 heures et minuit. A son passage, il faut surtout se montrer méfiant à l’égard du vent qui pourrait dépasser les 130 km/h sur les sommets vosgiens, 90 km/h dans le Haut-Rhin et plus généralement 70 à 80 km/h ailleurs.

Le caractère très pluvieux de ce nouveau front est aussi à souligner, dans un contexte hydrologique déjà particulier après les crues du début de semaine. En l’espace de 8 heures, il est en effet prévu 20 à 25 mm de précipitations en montagne et même jusqu’à 40 ou 50 mm pour la partie sud du massif vosgien. La crainte est une nouvelle réaction rapide des ruisseaux et torrents de montagne.

Mardi 14 novembre 2023

14 h 20 | Comme prévu les précipitations ont repris depuis la mi-journée et cela inquiète. Il est en effet prévu 15 à 25 mm d’eau d’ici à demain matin dans le 88, ponctuellement jusqu’à 30 mm en montagne, dans des secteurs déjà en crue en ce moment. Que l’on se rassure cependant, l’onde de crue est passée et même à Epinal, la Moselle est désormais en train de baisser. Aucune aggravation des crues en cours n’est à prévoir même si les précipitations actuelles vont contribuer à maintenir les cours d’eau sur les mêmes niveaux actuels, très élevés. Il faudra attendre demain matin, mercredi, pour espérer une baisse plus prononcée.

13 h 10 | Les dégâts observés en montagne mettent surtout en avant le caractère éclair des crues. Plusieurs dizaines de millimètres sont tombés hier soir en l’espace de quelques heures seulement alors qu’il était déjà tombé l’équivalent de 3 à 4 mois de précipitations sur les 4 dernières semaines. Les dégâts occasionnés par les rus et les torrents sont souvent bien plus impressionnants que ceux causés par des cours d’eau de fond de vallée. C’est le cas ici du côté de Rupt-sur-Moselle (photo Commune de Rupt) où nous avons relevé 67 mm de pluie hier et plus de 560 mm depuis le 20/10, un record.

10 h 15 | La photo ci-dessous (source Théo P.) témoigne de l’aspect spectaculaire des crues, ici la Moselotte du côté de Vagney (88). Plus bas dans la vallée, la Moselle à Remiremont (88) a atteint une crue vicennale et frôle le seuil d’une crue cinquantennale, c’est-à-dire que la probabilité qu’elle se produise est de 2 %. La décrue est enclenchée en montagne mais le niveau de la Moselle va encore monter de 20 à 30 cm d’ici 13 heures à Epinal (88).

06 h 50 | Les précipitations ont cessé depuis 5 heures du matin. Sur les 24 dernières heures on relève jusqu’à 98 mm au Ballon d’Alsace, 97 mm à Ventron (88) ou encore 94 mm à Mittlach (68). C’est l’équivalent de deux semaines précipitations, tombées en grande partie sur 12 heures.

La réaction des cours d’eau a été très brutale, faisant atteindre à la Thur et à la Moselle une crue vicennale : 5 % de probabilité de se produire tous les ans. Cette situation donne lieu à une vigilance orange dans les Vosges pour la crue de la Moselle.

Quelles évolutions pour les heures à venir ? En montagne une décrue est déjà en cours. Plus en aval en revanche, l’onde de crue se propage et la Moselle est encore en hausse à Remiremont (88) par exemple et devrait continuer à l’être jusqu’en début d’après-midi à Epinal (88). D’autres précipitations sont attendues en journée et notamment en fin d’après-midi ; cependant, les cours d’eau ne remonteront pas au niveau de la nuit dernière mais vont se maintenir sur un haut plateau jusqu’à demain.

Lundi 13 novembre 2023

23 h 35 | L’intensité des précipitations a été remarquable sur les deux dernières heures avec 30 mm à la Bresse (88) par exemple. Les pluies se calment légèrement mais vont persister encore plusieurs heures, faisant monter le niveau des cours d’eau jusqu’en fin de nuit. De nombreux débordements, routes coupées et caves inondées sont signalés dans bassins versants de la Cleurie, de la Moselotte et de la Vologne.

22 h 35 | La douceur est remarquable sous ce front chaud, à plus forte raison en pleine nuit. Nous relevons par exemple 10,1 °C à notre station du Ballon d’Alsace (1127 m) et jusqu’à 16,5 °C à Orschwihr (68), dans le vignoble.

La dernière heure a été particulièrement pluvieuse, la Thur réagit bien par exemple du côté de Wildenstein où une crue quinquennale est en cours (une chance sur cinq de se produire tous les ans). Notons que les pluies du jour permettent à la station du lac d’Alfeld (68) de dépasser les 2000,0 mm de précipitations depuis le début de l’année (dans les normes).

21 h 15 | Les précipitations ont fortement gagné en intensité depuis le début de soirée. Nous venons de relever 19 mm sur les 3 dernières heures à notre station de Ventron (88). Les précipitations vont encore s’intensifier jusqu’à minuit. Certains stations pourraient ainsi enregistrer jusqu’à 30 mm supplémentaires sur les trois prochaines heures.

18 h 55 | Le vent a atteint son paroxysme en montagne avec une rafale à 151 km/h au Markstein entre 16 et 17 heures. Voilà 9 heures consécutives que le vent y dépasse les 100 km/h en rafales. Le vent se fait également remarquer en plaine, dans une moindre mesure cependant ave une rafale à 77 km/h à Luxeuil-les-Bains (70) par exemple. 

13 h 15 | Une accalmie est en cours sur la région du côté des précipitations. Sur les 24 dernières heures, on relève jusqu’à 63 mm d’eau du côté de Riervescemont (90) dans le massif du Ballon d’Alsace. Le redoux en altitude (8 °C à 1200 m !) a fait entièrement fondre la neige du week-end, occasionnant une réaction des cours d’eau.

Ainsi la Savoureuse, la Moselle ou encore la Meurthe ont été placées en vigilance jaune pour l’aléa crues. Les précipitations s’annoncent importantes d’ici à demain soir, loc. jusqu’à 100 mm en tête de bassin versant pour les cours d’eau cités.

De nombreux débordements sont donc à craindre avec des crues quinquennales (une chance sur cinq qu’elles arrivent tous les ans). Pas de panique cependant, nous resterons très loin des scènes dramatiques vécues dans les Hauts-de-France ces derniers jours.

Pour les prochaines heures, les précipitations vont fortement se réactiver à compter de 16 heures. En attendant, c’est surtout le vent qui fait parler de lui, notamment en montagne il a été relevé 110 km/h au Petit Ballon par exemple.

Samedi 21 octobre 2023

10 h 10 | L’agitation de la nuit a permis à notre jeune station du Ballon d’Alsace (68 – 1127 m) d’enregistrer sa première valeur de vent assez significative. Entre 01 heures et 02 heures cette nuit a en effet été relevée une rafale à 107,8 km/h. Rien d’exceptionnel en soit, mais la révélation d’un potentiel intéressant. En effet, dans le même temps, les stations les plus venteuses du massif vosgien que sont le Markstein (1187 m) et le Ballon de Servance (1213 m) ont enregistré des rafales à 114 km/h sur des anémomètres à ultrason encore plus réactifs que notre matériel.

Lundi 16 octobre 2023

12 h 45 | Cette matinée de lundi nous a réservé les premiers frimas de la saison avec un changement assez brutal par rapport aux températures des dernières semaines. Les premières gelées ont en effet été observées sur notre réseau de stations en montagne. Nous avons relevé -1,3 °C à Rupt-sur-Moselle (88), -0,3 °C à Fraize (88), -1,1 °C à Mittlach (68) ou encore -2,1 °C à Vagney (88). Sur la moyenne des 30 dernières années, ces premières gelées interviennent à une date normale. En revanche, beaucoup de stations de plaine d’Alsace n’ont pas enregistré de gelées ; les premières occurrences pourraient y être assez tardive car la douceur revient pour les prochains jours.

Vendredi 13 octobre 2023
15 h 30 | Cette journée est au rendez-vous de l’histoire climatique de notre région !
 
En effet, de nombreux records mensuels sont en train de tomber. C’est notamment le cas à Strasbourg-Entzheim qui est en train de pulvériser de presque 2 °C son précédent record mensuel pour un mois d’octobre. On relève à 15h30 : 31,0 °C, alors que la journée n’est pas terminée ! Le précédent record du 4 octobre 1985 de 29,1 °C appartient désormais au passé, il avait d’ailleurs été égalé… il y a deux jours !
 
Après un mois de septembre exceptionnel, nous vivons une première moitié d’octobre qui l’est tout autant : rendez-vous compte, dans la capitale alsacienne, sur les dix journées les plus chaudes d’octobre enregistrées depuis 100 ans, quatre ont eu lieu en 2023 !
 

13 h 10 | La possibilité de dépasser les 30 °C en plaine d’Alsace ce vendredi devient plus que probable et même quasiment certaine. A l’heure actuelle nous relevons en effet 29,4 °C du côté de Orschwihr (68), dans le vignoble. Sur le réseau Météo-France, il fait actuellement 27,7 °C à Colmar-Meyenheim (68). Cette journée est très bien partie pour être la plus chaude la plus tardive jamais connue.

Dans les Vosges, notons que notre station de Saint-Dié dépasse en ce moment les 25 °C pour la 7e fois depuis le début du mois.

Mercredi 11 octobre 2023

18 h 20 | Les jours se suivent et se ressemblent. Le thermomètre a atteint 29,2°C à Colmar-Meyenheim (68), la valeur la plus haute jamais enregistrée pour un après 10 octobre. Nous avons relevé jusqu’à 29,6 °C sur notre réseau de stations à Orschwihr (68). C’est cette même valeur qui a également été atteinte du côté de Sélestat (67) ; il s’agit là d’un record mensuel, battant les 29,2 °C du 7 octobre 2009. On peut également noter que la station de Strasbourg-Entzheim (67) égale son vieux record de 1985 avec 29,1 °C ce mercredi. Les mois de janvier, octobre et novembre sont les trois seuls mois de l’année ayant encore un record de chaleur datant d’avant les années 2015 dans la capitale alsacienne. Tous les autres mois de l’année ont donc un record de chaleur qui a moins de 8 ans d’âge, symbole du réchauffement en cours.

Lundi 9 octobre 2023

20 h 15 | Cette journée de lundi aura été l’objet de nouveaux records de douceur et de chaleur. Le plus marquant de ces records est certainement celui de la nuit dernière : la station des Trois-Epis (656 m) a enregistré une température minimale de 18,9 °C, un nouveau record pour un mois d’octobre. Plus que cela, cette valeur est plusieurs degrés au-dessus d’une température maximale normale !

Nous avons également relevé une mini. à 17,3 °C à Aubure (68) à 801 mètres d’altitude et une deuxième journée de chaleur (plus de 25 °C) consécutive ce lundi.

En journée, on peut également noter une maximale de 28,3 °C à Saint-Ouen-lès-Parey (88), là encore un record pour un mois d’octobre.

Dimanche 8 octobre 2023

17h 55 | C’est une journée historique qui s’achève dans la région, une de plus dans cet automne complètement fou. Preuve d’une masse d’air très douce en altitude, plusieurs stations de montagne ont battu leur record de chaleur pour un mois d’octobre. C’est le cas notamment du Ballon d’Alsace (1153 m) où le thermomètre a atteint 23,5 °C, battant de plus d’un degré l’ancien record du 09 octobre 1995 (22,4 °C). D’autres records ont également été battus :

22,8 °C au Ballon de Servance (1213 m) – ancien record 22,2 °C … dimanche dernier

26,3 °C à Belfahy (890 m) – ancien record 25,8 °C… ce lundi

12 h 40 | Nouvelle journée de très forts excédents thermiques. Notre station du Ballon d’Alsace (68) a enregistré ce matin une température minimale de 16,1 °C à 1127 mètres d’altitude. La station de Météo-France, non loin de là, pourrait battre son record mensuel (22,4 °C). A l’heure actuelle, il fait généralement entre 21 et 25 °C.

Samedi 7 octobre 2023

08 h 10 | Deuxième gelée de la saison pour notre station du Beillard (88) avec une minimale à -0,5 °C. C’est la seule station de la région à avoir enregistré une gelée en ce début d’automne.

Lundi 2 octobre 2023

17 h 10 | C’est une journée historique pour la région. Le thermomètre est monté jusqu’à 27,4 °C à Epinal (88), le record mensuel de 2009 appartient désormais au passé. A Roville-aux-Chênes (88), le record de 1990 est aussi battu avec une nouvelle marque à 28,3 °C. Sur notre réseau de stations, il a fait jusqu’à 29,4 °C à Saint-Dié-des-Vosges (88), c’est le maximum sur le département vosgien. En Alsace, nous avons mesuré 31,0 °C à Orschwihr (68) sur la pelouse calcaire du Bollenberg tandis que la station de Colmar-Meyenheim (68) a égalé son record mensuel avec 30,7 °C.

Retour en haut