Découvrez ici les portraits des membres du Conseil d'Administration

Quentin Colle

Président

Originaire de Rupt-sur-Moselle et actuellement enseignant en histoire-géographie, la météorologie m’anime depuis mon plus jeune âge.

Pourquoi la météo ? L’hiver 2005-2006, extrêmement neigeux dans la région, a été l’élément déclencheur d’une passion, qui depuis, a pris une place prépondérante dans ma vie. 

En 2011 j’installe une station météorologique professionnelle dans le jardin de mes parents et en 2013 me vient l’idée de créer Météo des Vallées. Initialement une modeste page Facebook ayant pour but de partager ma passion avec mon entourage, le projet rencontre un rapide succès !

L’aspect climatologique de ma passion me plaît beaucoup, ce pourquoi j’attache une grande importance à l’installation de stations météorologiques pour mieux mesurer le climat de nos vallées et de nos sommets. 

Ma saison préférée ? Je ne pense pas avoir de saison préférée, je réussis à trouver dans chacune l’intérêt de phénomènes propres dont l’attente de la première manifestation est toujours un moment particulier !

Outre la météorologie, la lecture, le sport, la randonnée sont d’autres de mes intérêts qu’il convient de concilier. 

Ma citation : La météorologie est la science du temps qu’il aurait du faire.

Alexandre Martel

Trésorier

Vosgien d’adoption depuis 2007, résidant à Vieux-Moulin près du massif du Donon, j’ai découvert Météo des Vallées via les prévisions de Quentin. J’ai tout de suite été impressionné par la qualité de ses publications. J’ai eu ensuite la chance de rejoindre l’équipe de Météo des Vallées en tant que prévisionniste en 2015. Après toutes ces années, je ne me lasse pas de ces grands espaces naturels qu’offre le massif vosgien, et bien sûr de sa météo si contrastée !

Pourquoi la météo ? On peut dire que je suis tombé dedans étant petit ! Je crois que j’ai toujours trouvé fascinant le fait de connaître à l’avance le temps qu’il fera, comme une sorte de magicien… Quand la Nature se déchaîne avec des orages, tempêtes, tornades ou autres cyclones, il y a quelque chose de plus grand que nous qui m’a toujours attiré.

Ma saison préférée dans notre région ? L’hiver sans aucun doute ! J’aime la neige et le froid depuis toujours. A mes yeux, rien n’est plus beau qu’un paysage recouvert de neige fraîche, il s’en dégage une telle quiétude, comme si le temps s’était arrêté… Également passionné d’astronomie, mon rêve serait un jour d’aller observer les aurores boréales en Laponie en plein hiver arctique.

Ma citation : La météo, c’est l’art de se tromper tout le temps.

Jonathan Bertrand

Secrétaire

Je travaille au sein d’une usine géromoise. J’ai toujours été très attiré par l’extérieur. D’aussi loin que je m’en souvienne, je passais le plus clair de mon temps dehors dès que j’en avais l’occasion. Comme beaucoup, à l’heure de la démocratisation des réseaux sociaux, j’ai découvert la page Météo des Vallées, pionnière des prévisions météo à l’échelle de notre massif.

J’ai pris l’habitude d’informer Quentin des chutes de neige, des conditions de circulation, de la limite pluie/neige, etc. Le faisant auparavant en solo, l’envoi de photos et vidéos à la page Météo des Vallées est devenue une habitude lors de mes déplacements. J’ai donc rejoint le groupe en 2015 en temps que « reporter ». Ma situation géographique est très propice aux chutes de neige, davantage que les lieux habités par les autres membres du groupe, ce rôle de « reporter » hivernal était donc tout indiqué.

Pourquoi la météo ? Un événement météorologique particulier a été réellement déclencheur de mon implication plus poussée dans la météorologie pure, il s’agit de l’orage extrême ayant frappé Gérardmer le 30 juin 2012. C’est également suite à cet événement que j’ai pris pour habitude de regarder les radars de précipitations en temps réel, ce qui m’a permis d’être l’une des premières personnes sur les lieux lorsque la fameuse tornade de Gerbépal (2015) s’est produite.

Météo des Vallées est désormais une association qui se développe, et ce n’est que le début !

Quentin Pierre

Vice-Président

Originaire du Tholy, je suis un pur produit vosgien ! Actuellement fonctionnaire dans l’aéronautique, je travaille dans la région. Cela me permet d’être assez proche de mes montagnes pour observer et prévoir le temps qu’il fera. J’ai toujours été attaché à ma région, revenant régulièrement dans les Hautes-Vosges pour me ressourcer et pratiquer plein de sports, dont je suis un mordu. Le lac de Gérardmer, je le connais par cœur, ayant pratiqué l’aviron pendant plus de 12 ans. Je pratique également tous les sports « outdoor », du ski de fond l’hiver au trail l’été. Ce qui m’anime en ce moment, c’est le CrossFit. J’ai quitté les montagnes pour une licence en fac de sport à Nancy. C’est dans l’aéronautique que j’ai pu apprendre la météo.

 

Pourquoi la météo ? je ne peux pas vraiment l’expliquer… Les phénomènes dangereux, les sciences inexactes, le mystère du climat et de l’atmosphère, etc.

C’est sûrement tout cela qui m’a attiré. D’ailleurs, l’évènement météo qui m’a le plus marqué dans la région a été le phénomène venteux extrême sur Gérardmer le 30 juin 2012, comme Jonathan. Il m’a marqué car je l’ai vu de mes yeux et j’ai dû ensuite intervenir en tant que pompier volontaire pour dégager les voies routières.

 

Ma saison préférée dans notre région ? J’aime les quatre. Le printemps avec les arbres fleuris, l’été avec ses couchers de soleil magnifiques, l’automne avec les couleurs dignes du Canada, et enfin l’hiver avec ce beau manteau blanc recouvrant nos montagnes. J’ai enfin pu réaliser mon rêve de devenir le temps de quelques semaines un chasseur d’orages et de tornades dans la « Tornado Alley » aux USA. 

Alexandre Spieser

Vice-Secrétaire

Natif d’un petit village au nom imprononçable, Riervescemont, situé au Sud du massif Vosgien, je suis un acteur de la sécurité aéronautique. Ayant passé une longue période de ma vie au pied du Ballon d’Alsace, la montagne et la forêt ont été mes deux plus grandes aires de jeu. Ce n’est autre qu’à travers le bouche à oreille que j’ai découvert Météo des Vallées, devenue association au contenu d’une grande richesse météorologique et climatologique.

Pourquoi la météo ? C’est lorsque l’on m’a offert ma première station météo que cette passion est née. Le Ballon d’Alsace est reconnu pour ses phénomènes extrêmes, et mon emplacement me permettait d’y être confronté fréquemment, notamment lors des passages de tempêtes hivernales. Je passais mon temps dehors, qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il grêle en somme.

Ma saison préférée ? C’est en toute logique que je dirais l’été et l’hiver. En été je m’impatiente des tempêtes et des phénomènes de neige de l’hiver prochain. En hiver je m’impatiente des orages, de la grêle et avec un peu de chance des tornades de l’été prochain. 

Ma citation : Nous prévoyons la météo, nous obtenons le climat. 

Retour en haut